Overblog
Editer la page Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

S. LES NOMS dans la Bible

 

   Remarquons que les noms donnés par Dieu ou ses messagers revêtent une dimension spirituelle et sacrée. Rappelons l'épisode d'Abram qui devient Abraham : (D’Abram à Abraham • Etudes Générales • Kabbale en Ligne)

  Celui qui reçoit le cadeau du nom est un être à part qui a prouvé sa force, son courage ou la valeur de ses principes. Un acteur agissant non pas à son profit mais en faveur de sa communauté.  Tel Jacob qui devient "Israël" après sa lutte avec l'Ange.

  Les héros ne sont pas infaillibles (Jacob a "volé" le droit d'aînesse de son frère Esaü dans l'histoire). Mais l'image du voyage revêt une dimension initiatique et rédemptrice.  L'épreuve est destinée à purifier l'être et à élever son âme.

 — Genèse 32, 24-32

« Cette même nuit, il se leva, prit ses deux femmes, ses deux servantes, ses onze enfants et passa le gué du Yabboq. Il les prit et leur fit passer le torrent, et il fit passer aussi tout ce qu'il possédait. Et Jacob resta seul.
Quelqu'un lutta avec lui jusqu'au lever de l'aurore. Voyant qu'il ne le maîtrisait pas, il le frappa à l'emboîture de la hanche, et la hanche de Jacob se démit pendant qu'il luttait avec lui.
Il dit : Lâche-moi, car l'aurore est levée,
mais Jacob répondit : Je ne te lâcherai pas, que tu ne m'aies béni.
Il lui demanda : Quel est ton nom ? - Jacob, répondit-il.
Il reprit : On ne t'appellera plus Jacob, mais Israël, car tu as été fort contre Dieu et contre tous les hommes et tu l'as emporté.
Jacob fit cette demande : Révèle-moi ton nom, je te prie, mais
il répondit : Et pourquoi me demandes-tu mon nom ? et, là même, il le bénit.
Jacob donna à cet endroit le nom de Penuel, car, dit-il, j'ai vu Dieu face à face et j'ai eu la vie sauve. Au lever du soleil, il avait passé Penuel et il boitait de la hanche. »

 

   Donner un nom c'est faire exister, reconnaître et fixer dans la mémoire universelle. 

Obtenir  le nom de quelqu'un , dans certaines approches analytiques, c'est considéré comme  exercer un pouvoir sur lui. L'Ange ne donne pas son nom, mais c'est lui qui nomme Jacob d'un nouveau nom. 

(Dans la Tradition Judaïque, on ne doit pas prononcer le nom de Dieu.)

Le nom d'"ISRAËL"

שראל

1/ La lutte (Osée 12.4 : Celui qui a lutté et a prévalu)

(Gén.32.29 : « Tu as lutté, tu as été fort contre un ange »

2/ La vision, de l’apparition : selon les traductions « J’ai vu Dieu face à face »

ראיה

Dieu le regarde

  La rencontre de Jacob avec l'ange du Seigneur est-elle une parabole de la lutte de l'homme contre sa conscience?

Le regard est omniprésent : "Dieu le regarde"  rappelle le symbole de la lettre ע : "l'oeil de Dieu" (celui qui regarde Caïn dans sa tombe).

La remarque d' Israël "J'ai vu Dieu face à face et j'ai eu la vie sauve" prouve que Jacob avait compris qui était son adversaire. Sa vie est sauve mais il sort de ce combat blessé (il boite) du coup de l'ange porté à sa hanche droite.

Symboliquement, "la hanche représente la malléabilité, le fait d’aller de l’avant, l’autonomie et le positionnement face au monde. Elle est aussi le lieu de la résistance."

Jacob s'est mesuré à l'ange, mais Israël, lui, réalise que Dieu l'a épargné. Cette épreuve enseigne qu'il faut rester modeste et humble face à la force et au pouvoir divin.

 

Les noms des lieux

 

JERUSALEM

 

ירושלים

 

Chald.   :  "La possession de la paix"

Gesenius : Le peuple ou la maison de la paix

PS.76.3  : Son temple est à Salem, Jérusalem (la ville de la paix)

                     [ cf. déf: page 261 Dictionnaire hébreu-français de N.Ph. Sander et I.Trenel ]

                                                             

 

 

 

 

 

 

Retour à l'accueil

Partager cette page

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :